Gérard AUBERT

L’évidence des voyages, les parfums de l’aventure et la lecture des œuvres d’arts de Théodore Monod, ont ouvert à Gérard Aubert, leur grand livre de connaissances de culture et d’humanité.

Des rencontres inouïes, dont celles, immenses, de Jacques Lanzmann, en méharée à Agadès, des populations du Liban, du Maroc et d’Afrique , du commandant Jacques Cousteau au port d’Hercule de Monaco ainsi que celle de Jacques Boissy durant l’enfance, ont modelé son ouverture d’esprit aux autres et aux valeurs essentielles de la vie. Elles ont affûté son talent de conteur.
Ce premier ouvrage est son modeste témoignage de gratitude envers la vie.

Voici LE livre idéal !
. . . Le livre idéal pour se laisser porter et . . . emporter !

Oui, avec Adrian que l’on dit rêveur et nomade, partez à le découverte d’un Maroc de Couleur, de Bonheur et de Lumière où, d’aventure en aventure, les rencontres amoureuses ou aimantes, conduisent toutes au même paradis . . . La Volupté !
C’est en effet sur terre, – et parfois aussi un peu sur mer, – qu’ Adrian a eu la chance de croiser des aventuriers, – et des aventurières, – dont les récits ont nourri ses rêves.

Soleil levant, soleil couchant, peu importe sous quelle latitude, ils n’ont jamais cessé de enthousiasmer. Et de l’amener à une réflexion pleine de bon sens … Comment dans un monde si parfait, pouvons-nous encore douter de cette évidence : de nos différences naît notre plus grande richesse.
Non pas celle en espèces sonnantes et trébuchantes, mais celle du cœur et de l’âme, celle de l’imagination fertile et des chimères oniriques, celle qui fait de nous ceux que nous sommes et d’Adrian, celui qu’il ne cessera jamais d’être . . . un homme lunaire.

Les Rencontres Littéraires Fabian Boisson