Rémy Molinari

Rue de la Petite Vertu                                                                                                        Voici la première collaboration entre le caricaturiste bien connu des niçois Rémy Molinari qui exerce son talent toute les semaines dans la Grande Emission de la chaine télé locale Azur TV et la maison d’édition niçoise Baie des Anges. Un recueil de dessins de presse (60 exactement) réalisé sans trucage, sans censure, garanti 100% humour !

Pour décrire cet ouvrage laissons la parole à Rémi Molinari avec cet extrait de la préface :                                                                                              Pour chacun de nous la rue est dans une ville un réseau de voies plus ou

petite vertu

moins bien tracées permettant de circuler et d’arriver à bon port chez soi…                                                                                                                                              A la tombée du jour la rue est-elle uniquement occupée par des sans-abris, des poivrots, et des assassins ? Dieu merci non, car pour réchauffer l’ambiance citadine nocturne on y croise des drôles d’oiseaux colorés sortis de cages aux folles, poules courts vêtues et autres amazones qui en échange de quelques graines sonnantes et trébuchantes offrent de piquants services à des corbeaux volages esseulés en mal de bécotage. Soyez rassurés, la rue n’est pas non plus mère de tous les vices, elle est surtout un lieu où les enfants jouent, un moment de détente sur un banc et d’apéritifs sous les platanes, avec au pied des lampadaires, j’y reviens, les amazones précitées qui font la grue et attendent le pigeon à plumer.

Rémy Molinari                                                                                                                  Est un artiste hors normes, hors courants, hors limites.  Dessinateur

molinaride presse, caricaturiste de congrès et soirées privées, auteur d’albums, réalisateur de films documentaires et globe-trotter infatigable, il y a longtemps qu’il s’est évadé de sa planche à dessin pour exercer son talent aventurier un peu partout dans le monde. Il aime dire : « Un bateau de croisières est une micro société, avec ce qu’il y a de meilleur et de pire, idéal pour noter quelques bons mots des passagers, relever des situations ubuesques, et surtout mettre le cap vers de drôles histoires d’humour ».

Les Rencontres Littéraires Fabian Boisson