Rosalie NATANVIL

LA BASTIDE DU SAULE : Brigantio.
Tout en entraînant le lecteur sur les traces des prospecteurs à l’heure de la ruée vers l’or, l’auteur continue de chanter la Provence si chère à son cœur.
Ce roman du terroir, empreint d’aventure, demeure avant tout une ode à la Provence. Rosalie Natanvil, peint le tableau des paysages qu’elle aime depuis son enfance, baignés de cette lumière inégalable. Les sons, les parfums, entraînent le lecteur dans la garrigue. Nul besoin de photographie ou d’une quelconque représentation tangible, il suffit de fermer les yeux et les façades de pierres des maisons de son village apparaissent au milieu de bouquets de lavande, dans la clameur du chant des cigales.

Ange, jeune berger de Briançonnet a enfin réalisé son rêve. Il cultive la lavande aux côtés de Luz, son épouse. Mais son bonheur est de courte durée. Les affaires périclitent brutalement et rien ne semble pouvoir empêcher la chute.
Ne supportant plus de le voir souffrir, sa fille Marie, décide pour tenter de le sauver de se lancer dans une aventure insensée qui l’emmène dans l’ouest américain. Combien d’aventures devra-t-elle vivre, combien de dangers devra-t-elle affronter avant de retrouver les siens et de pouvoir enfin décrypter le message codé que renferme le coffret de la bastide ?

L’auteure : Rosalie Natanvil
Passionnée de lecture, j’ai toujours eu le désir d’écrire sans oser franchir le pas. C’est presque par hasard que l’aventure a débuté lorsque j’ai écrit mes souvenirs d’enfance.
Après avoir obtenu un BTS et travaillé quelques années dans la région lyonnaise où j’ai grandi, j’ai décidé à l’âge de 25 ans de tout quitté pour revenir à mes racines dans la région Provence Alpes Côte d’Azur. Je vis depuis lors à Beausoleil.

J’ai par ailleurs, tissé des liens très forts avec l’Espagne de par mon mariage. Plus à l’aise dans les montagnes qu’en société, j’ai pour l’instant décliné les invitations à venir présenter mes livres. Aussi est-ce avec plaisir et curiosité que je participe au Salon du Livre de Monaco

LA BASTIDE DU SAULE : LES MOISSONS BLEUES,
mêle subtilement la « grande histoire » au destin du protagoniste de ce roman et dévoile le charme des villages méconnus des Alpes-Maritimes.
L’auteur, au travers de la vie de son personnage, Ange, nous fait voyager au début du XIXème siècle dans le haut-pays grassois. Ce voyage dans un passé, pas si lointain, nous fait découvrir toute la douceur de vivre des villages de montagne retirés de la frénésie urbaine.

Au cours de sa vie, qui connaît divers bouleversements dès son plus jeune âge, Ange n’aura qu’un leitmotiv : l’amour et la préservation de la nature dans ses Monts d’Azur dont la faune et la flore sont encore aujourd’hui exubérantes. Deux rencontres marqueront profondément sa vie : celle avec l’Empereur Napoléon Bonaparte, avec lequel il découvre un monde bien éloigné du sien aussi bien pendant le « Vol de l’aigle » que pendant les « Cent jours » et celle avec une famille d’immigrés espagnols, dont il partagera la destinée par un des miracles dont seul le destin a le secret. La grande histoire d’Ange, malgré les revers qu’il connaît demeure envers et contre tout, l’amour qui le lie à son village et à ses habitants ; piliers auxquels il se raccroche sans cesse dans l’adversité.