Lou Vernet

 

lou vernet
lou vernet

 

L’auteur :

Ecrivaine, voyageuse, photographe, Lou Vernet est une autodidacte. Passionnée, têtue et libre. Sa devise « Ne prenez pas la vie au sérieux, de toute façon vous n’en sortirez pas vivant ». B. le Bovier de Fontenelle.

Ses outils pour y parvenir : son AME ; aimer, marcher, écrire. Tait le premier par pudeur, s’essaie au second en gravissant d’impossibles montagnes et publie le troisième avec passion.

la toile aux alouettes Lou Vernet

 

thème la toile aux alouettes, Lou Vernet
thème la toile aux alouettes, Lou Vernet

 

 

 

 

 

 

 

Tout sur son site : louvernet.com

Page facebook : https://www.facebook.com/RomanLouVernet

« Mal Barrée ». Octobre 2016. Editions BoD.

Mal barrée Lou Vernet
Mal barrée Lou Vernet

« …On pense aussi souvent que je suis une originale, indisciplinée et contrastée, moitié chausson rose moitié chausson bleu et donc certainement pas les deux pieds dans le même sabot. Une légende d’artiste rebelle doublée d’un Donjuanisme facile et immature. Les clichés et les raccourcis ont la vie dure. Je me dois de rétablir la vérité, aussi cruelle et misérable soit-elle. Je suis bien plus binaire, tant pis pour ma réputation. Adieu Princesse. Bienvenue Mal barrée ».

Roman illustré en collaboration avec Hervé Villatte. Illustrateur.

 

« G comme Gratitude ». Janvier 2016. Editions BoD.

G comme gratitude Lou Vernet
G comme gratitude Lou Vernet

« Dire merci à la vie, c’est lui dire Oui. C’est l’accepter dans ce qu’elle a de meilleur comme de pire et croire que de cette énergie positive viendra la force qui la transcendera. C’est oser le tout pour le tout parce que, sans amour de la vie, il n’est point d’amour du tout.

Puisse cet abécédaire léger, insolite et impertinent vous réconcilier avec elle.

 

 

« La Femme-Enfant ». Janvier 2015. Version Kindle amazon

la femme enfant
la femme enfant

Extrait : Pour la première fois ce matin, Luc m’a fait passer un papier « Qu’est-ce que tu connais le mieux de toi que les autres utilisent le plus ? ». J’ai su que ça venait de lui parce qu’après ça, il n’arrêtait pas de me regarder. J’ai haussé les épaules, style « tu m’en poses une colle » et j’ai pensé « foutu monde que le nôtre ». Y en a pas un pour rattraper l’autre. Des mots jetés à la dérive, devinette à deux balles, jeux de pistes pour trouver le trésor. Abattez les arbres, débitez le papier, la misère va parler. Je lui ai quand même répondu par une autre question « Enfermé dans un cercueil, la tête en bas, je parle toutes les langues. Qui suis-je ? ».
Une seconde amitié était née ! César lui, il a trouvé tout de suite. Il est sagace. Quand à Tibo, c’était le week-end, il avait une perm’ exceptionnelle. Pas dit pourquoi. On attend qu’il revienne.

Roman noir en milieu psychiatrique.

 Lou vernet ne m'oublie pas
Lou vernet ne m’oublie pas

« Ne m’oublie pas ». Juin 2015. Editions BoD.

Extrait : C’est son rêve qui a tout déclenché. Qui a tiré sur la ficelle du sentiment et a commencé de le déstabiliser. Son rêve et l’apparition de son père dans le miroir ont ouvert une brèche. Les éléments par la suite n’ont fait que s’accumuler les uns derrière les autres.

24 heures dans la vie d’un photographe. 24 heures pour remonter le temps et parvenir à un zoom « parfait » du présent !

Roman universel à la conquête de soi.