Jacques Gros

Chemins oniriques Jacques Gros
Chemins oniriques Jacques Gros

« Énervée et n’y tenant plus, Germaine sortit une sonnette et l’agita violemment : tous les convives se turent, interloqués. Un grand silence se fit. Elle se leva et se précipita vers la cuisine.
Dix minutes plus tard, elle n’était pas revenue. Son mari se leva à son
tour, entra dans la cuisine. On entendit un grand cri. Tous se ruèrent : un spectacle de désolation les attendait ; madame G. était étendue sur le carrelage… »
Ce recueil de nouvelles, dont certaines sont inspirées du vécu de l’auteur, est une mosaïque des genres, tantôt tristes, tantôt amusantes, à la chute toujours étonnante ! Ces douze histoires passionnantes sauront charmer le lecteur grâce à leur diversité et à leurs thématiques variées. Un puzzle où l’imaginaire côtoie les souvenirs et emmène le lecteur dans un univers chargé de rêves et d’émotions.

Jacques GROS    Pionnier de l’informatique, il débute sa carrière comme ingénieur informaticien aux premiers essais en vol de
l’avion Concorde. Il rejoint la compagnie IBM où il va
gravir les échelons pour devenir directeur du Centre
d’études et de recherches d’IBM à La Gaude-Nice – après un
détachement de plusieurs années aux USA. Il est ingénieur
en informatique, en électronique et diplômé en sciences économiques et en psychologie.

ST.Jean de Compstelle Jacques Gros
ST.Jean de Compstelle Jacques Gros

À ma naissance, ma grand-mère paternelle, grand-mère Jeanne, partait de son village – Villognon (je préfère l’appeler Villaulnaie, la ville des aulnes) – et parcourait à pied le trajet aller-retour Villognon – Genac, soit 25 km.
Qui aurait pu penser que j’allais refaire, 65 ans après, ce même trajet à pied, en guise d’entraînement à ce qui allait devenir le plus grand
challenge de ma vie : aller de Villognon à Saint-Jacques-de-Compostelle à pied, soit 1 200 km… plus exactement de Saint-Amant de Boixe, abbaye jacquaire proche de Villognon, à Saint-Jacques, en parcourant 25 km par jour pendant près de deux mois. »
Pèlerinage symbolique pour les uns, marche incontournable pour les
autres… Qui le chemin de Saint-Jacques de Compostelle peut-il encore laisser indifférent ? Membre d’une association de randonneurs, l’auteur se devait de relever le défi . Plongée unique au cœur du patrimoine, ces deux mois d’efforts et de rencontres sont l’occasion d’un cheminement à travers les cinq sens, comme à travers le temps et l’espace, la nature, la compagnie des hommes, mais aussi à travers soi. Mêlant carnet de route et chronique historico-culturelle, conseils pratiques et réflexions
introspectives, c’est un véritable voyage auquel il nous convie.