Christiane BESNIER

La Vérité côté cour

Une ethnologue aux assises

Que se dit-il dans une cour d’assises, où se côtoient professionnels et jury populaire ? Comment y rend-on la justice ? Après avoir suivi une quarantaine de procès de 2001 à 2016, véritable immersion dans les prétoires, Christiane Besnier étudie au plus près les rouages

la vérité côté cour
la vérité côté cour

du jugement dans les affaires de mœurs (viols et incestes) et d’homicides (meurtres et assassinats). Son corpus est constitué de notes d’audiences et d’entretiens menés auprès des acteurs du procès : présidents de cour d’assises, procureurs, avocats, jurés, parties civiles. Que ressort-il de cette enquête ? La recherche de la vérité en cour d’assises se rapproche d’une recherche en laboratoire. À partir de l’observation des faits, le président formule des hypothèses qu’il soumet au débat pour en mesurer la validité – un processus dans lequel l’oralité est décisive. Il est assisté dans cette tâche par les autres acteurs de l’audience. La cour d’assises produit une vérité construite collectivement. La comparaison avec la justice américaine, qui tend à désigner un gagnant et un perdant, au cours d’un affrontement entre avocats, met en évidence la singularité du modèle français où toutes les parties contribuent à la recherche graduelle de la vérité faisant œuvre commune.

La Vérité côté cour initie le lecteur à toutes les étapes du procès, de la salle des pas perdus à celle des délibérés, et lui fait partager ces moments graves à travers de nombreuses citations saisies sur le vif.

 

Christiane Besnier est ethnologue. Elle a soutenu sa thèse de doctorat en sciences sociales à l’Université Paris Descartes Sorbonne, en 2005. Elle est chercheur associé au Centre

Christiane BESNIER

d’anthropologie culturelle de Paris Sorbonne et rédacteur en chef de la revue Droit et Cultures à L’Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense. Depuis 2010, elle dirige des recherches sur l’acte de juger et les pratiques judiciaires dans les juridictions criminelles en France et en Europe. Actuellement ses recherches portent sur le jugement des actes de terrorisme en France, mais aussi en Europe, avec un projet européen qu’elle mène au sein de l’équipe EURO-EXPERT du Centre for Socio-Legal Studies de l’Université d’Oxford.