Charlotte Longépé

Après une enfance indisciplinée en Écosse, Robert W. Service décide d’accomplir son rêve d’aventure en 1896. Débarquant à Montréal avec cinq dollars en poche, il traverse le Canada en compagnie des émigrants venus chercher une vie meilleure dans les grandes plaines et espérant devenir lui-même cow-boy. Robert vécut plusieurs années sur l’Île de Vancouver où il travailla dans diverses fermes. Passionnément épris de liberté, il vagabonde ensuite pendant deux ans sur la côte Pacifique des États-Unis jusqu’au Mexique et enchaîne de nombreux métiers avant de prendre  un emploi de banque.

Robert W. Service Charlote Longépé
Robert W. Service Charlote Longépé

Suite à une déception amoureuse,  il découvre en 1904 l’univers sauvage et solitaire du Grand Nord canadien peu après l’arrivée des chercheurs d’or et il s’installe à Dawson City dans une cabane de rondins de bois à quelques mètres de celle jadis occupée par Jack London. L’atmosphère particulière du pays au soleil de minuit et des aurores boréales l’inspirera pour écrire les poèmes «The Shooting of Dan McGrew», «The Cremation of Sam McGee» publié en 1907 ainsi que son roman « The Trail of ’98 » (1910) qui feront sa renommée au Canada et au-delà. Quelques années plus tard, sa soif de voyages l’entraînera jusqu’à la Nouvelle-Orléans et à Cuba avant de le ramener au Yukon, où il aura parcouru 3200 kilomètres sur l’ancienne piste des Yukoners, de l’Alberta jusqu’à la mer de Beaufort, franchissant le Cercle Arctique, puis jusqu’à Dawson, dont il effectuera une partie de la navigation, seul sur son canoë fabriqué par un vieil indien.

Née à Paris, ville où elle passe son enfance, Charlotte Service-Longépé poursuit des études supérieures en anglais à l’Université Internationale de Monaco. Inspirée par sa grand-mère lui racontant la vie tumultueuse et fascinante du poète et écrivain Robert W. Service devenu le «Barde du Yukon» au Canada, elle s’attelle à la rédaction d’une biographie romancée. Première du genre en français, elle réussit à se glisser dans la peau de son aïeul pour suivre son parcours sur les pistes aventureuses et glacées du Grand Nord Canadien.

BIS_Charlotte Longépé, oct 2016
BIS_Charlotte Longépé, oct 2016

Son roman «Robert W. Service: La Piste de l’imaginaire» est publié au Québec par les éditions JCL, puis enregistré en livre audio par ABS Multimédia à Paris.

L’auteure a traduit plusieurs poèmes de son aïeul en français qui ont été illustrés par des gouaches originales de l’artiste danois Barry L. Wilmont dans le livre d’art «A Grain of Sand» paru en exemplaires limités par Pavillon Neuf Private Press.

La première strophe du poème «La Crémation of Sam McGee» de Robert W. Service, traduite par l’auteure a figuré dans l’incipit du dernier album de Corto Maltese «Sous le soleil de minuit».

La jeune femme fait régulièrement découvrir l’œuvre de son arrière-grand-père au cours de conférences données à des bibliothèques et des associations.