Patrick BARBUSCIA

Le Clan des Six îliens
Par Platon, Plotin et Prodicos, Stella est si belle que son créateur a perdu d’un seul coup toute sa modestie et se fait appeler Dieu partout où il passe.
Alors, lorsqu’elle me demande d’enquêter sur la mort suspecte de sa jeune copine Rose Fanici, je n’ai pas le coeur de lui refuser.
Meurtre ou suicide ?
Je ne sais pas si cette fille a mis fin à ses jours mais je suis sûr qu’elle a mis fin à mes nuits.
Quand on a une mystérieuse organisation « La main noire » sur le dos, on peut effectivement redouter le pire.

L’auteur : Patrick Barbuscia
Le Trinacrien signifie « Le Sicilien ». Le mot , aujourd’hui désuet, apparaît pour la dernière fois dans le dictionnaire du moyen âge . Ancien président de la compagnie mot pour mot , Patrick Barbuscia est aujourd’hui président de l’association des enfants de Sicile .
L’auteur a dirigé en 2000 le livre collectif « Mémoires du Pays d’Orb » édité par les presses du Languedoc et vendu à 2000 exemplaires.


À la suite, le Trinacrien a publié plusieurs romans. En  2009, le Ténor international Roberto Alagna a préfacé son premier polar « Mission Trinacria » édité à compte d’éditeur par les éditions Pietra Liuzzo et épuisé aujourd’hui. Il sera réédité à compte d’éditeur en 2016 par les Presses du Midi
En 2010 et 2013 il écrit  « Comment peut-on être Serpent? » préfacé par Jacques Vénéruso et Le clan des Six îliens  ».
De 2015 à 2018 Les Presses du midi publient quatre polars “On ne badine pas avec la mort ” préfacé par Rudy Ricciotti,  «  Giufà » « Micmac à Monaco » et « du sang dans Cévennes »  en livre de poche .

Comment peut-on être serpent ?
Siciliano, détective privé ? C’est un oxymore ! Le frérot m’explique qu’ « Occis mort », c’est plutôt un pléonasme. J’opte donc pour « Rocco and Coe ». C’est plus prudent si on veut attirer la clientèle, vous ne croyez pas ?
Surtout que le quartier général de la boîte est installé dans notre bar familial : « Le Trinacrien ». C’est une manière comme une autre d’annoncer un Sicilien sans alimenter les stéréotypes qui vous arrivent sur la gueule sur le clanisme, le machisme, le mafiosisme, le clientélisme et autres délicatesses du même acabit.

En guise d’assistant, je me suis rabattu sur de la main-d’oeuvre pas étrangère du tout : Les deux frangins et le Velu : un marxiste, un mordu du ballon et un quadrumane.
Au poker, si vous chopez ce brelan, vous ne suivez pas et bien moi… j’ai suivi. Joseph Mazzoni, un directeur à la retraite nous demande de retrouver sa fille…
Pourquoi pas ?
Mais, lorsqu’au cours de mon enquête, je soupçonne une charmante personne de transgresser les trois tabous universels, je finis par déclarer la fratrie en danger