Alain FAGOT

Atlantide, Triangle des Bermudes, Ovni, Civilisations précolombiennes, Religions… le trait d’union. 

Publié aux Éditions du Lau                                                                                    ISBN 978-2-84750-279-4

Toulonnais, Alain Fagot a effectué sa carrière professionnelle dans l’industrie tout en menant, au sein d’une association, des recherches dans le domaine de l’irrationnel.

Atlantide... Alain Fagot

Vingt ans après la publication d’Ararat, ce nouvel essai : « Atlantide, Triangle des Bermudes, Ovni, Civilisations précolombiennes, Religions… le trait d’union », était absolument nécessaire car s’y sont ajoutées des informations récentes, extraordinaires et capitales, venues étayer, avec encore plus de force, les travaux originels de l’auteur.

Sa démarche met en évidence certains éléments mystérieux : Triangle des Bermudes, Île de Pâques, Dessins de Nazca, Machu-Picchu, Pyramide engloutie, Pyramide de Chéops, Mont Ararat, qu’il relie entre eux pour démontrer le trait d’union existant entre les Civilisations précolombiennes, l’Atlantide, le phénomène OVNI et… les religions.

Fagot, KODAK Digital Still Camera

Alain Fagot a aussi le mérite de remettre en cause des idées reçues. Les hypothèses avancées ont le pouvoir des démonstrations mathématiques. D’une grande clarté, leur rigueur scientifique n’étouffe ni l’imagination ni le sentiment. Sa force de conviction emporte notre adhésion de lecteur quand il nous dévoile, en invitant chacun de nous à les vérifier, des informations capitales qui nous sont volontairement cachées : « des preuves irréfutables, vérifiables par tous. »                                                                                                                                           Il ne se contente pas de révéler, ni de nous faire réfléchir, il désigne et il dénonce les auteurs de cette désinformation : « je dénonce, page après page, la politique de l’étouffoir menée par ceux (dirigeants, scientifiques et religieux), qui ont intérêt à ce que l’on ne sache pas. »              L’écriture nerveuse et spontanée, le style direct et vivant font que le lecteur dévorera cet essai de la première à la dernière page comme un « thriller » palpitant.